Morris Gibson Tjapaltjarri

Texte : Maurice O’Riordan

Editions Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris, 2014
(En association avec Suzanne O'Connell, Brisbane, Australie)
Ouvrage bilingue : français - anglais / Bilingual text: English - French
Format / Dimensions 26 x 21 cm
Prix public / Price : 5 €
ISBN : 978-2-9544576-5-9

«Fils aîné de Yala Yala Gibbs Tjungurrayi (c.1924-1998) et de Ningura Napurrula (c.1938-2013), Morris Gibson Tjapaltjarri, né en 1957, fait partie de ces artistes aborigènes dont la lignée familiale impressionne. Yala Yala Gibbs Tjungurrayi appartenait à ce premier groupe d’artistes du Désert de l’Ouest qui au début des années 70, à Papunya, peignit pour un public extérieur à la communauté. La production de ce groupe, à l’origine de ce que l’on nomme aujourd’hui le mouvement acrylique du désert, marque la naissance de l’art aborigène contemporain. Ningura Napurrula quant à elle a peint des oeuvres qui lui ont valu un immense succès en Australie et dans le monde entier, comme en témoigne son plafond peint commandé par le musée du quai Branly.
Pour sa première exposition à Paris, on pourra constater que l’ascendance artistique de Morris Gibson Tjapaltjarri est plus un bienfait qu’une malédiction. Son oeuvre célèbre l’iconographie classique du désert qui vient de son père tout en portant la marque de fabrique de sa mère par son style graphique plein de vigueur.» Maurice O’Riordan

‘Morris Gibson Tjapaltjarri (b. 1957) is the eldest son of Ningura Napurrula (c.1938-2013) and Yala Yala Gibbs Tjungurrayi (c.1924-1998) who was among the first group of Western Desert artists to paint for an outside audience at Papunya in the early 1970s, instigating what is now commonly referred to as the desert acrylic movement and understood as the birth of contemporary Aboriginal art. After assisting her husband for many years on his paintings Ningura’s own artistic career from the mid-90s signaled a new wave of women artists reinvigorating Papunya Tula Artists. Ningura’s paintings have earned high acclaim within Australia and internationally as shown by her large-scale commissioned work for the Musée du Quai Branly.
In his Paris debut exhibition, one may see Morris’s strong artistic pedigree as much more a blessing than a curse. His work celebrates the classical desert iconography of his father while bearing the hallmark of his mother’s bold graphic style.’Maurice O’Riordan

Cliquez ici pour voir les oeuvres de Morris Gibson / Access Morris Gibson's works

Télécharger la plaquette (Pdf) / Download Brochure

Catalogue disponible auprès de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob (frais de port en sus)