Arts d'Australie - Stephane Jacob, art aborigene
instagram pinterest youtube facebook twitter
Retour

OEUVRES D'ART AUSTRALIEN ABORIGENE OU OCCIDENTAL

Dennis NONA_Ubirikubiri II_DĂ©troit de Torres
N° : DN116

Artiste : Dennis NONA

Titre : Ubirikubiri II

Art : Aborigène

Communauté : Ile de Badu

Dimensions : L : 87 x H : 140 cm

Date de création : 2006

Technique : Linogravure
Fourchette de prix : Nous contacter / contact us


|
Cliquez ici pour connaitre le prix de cette oeuvre Ajouter cette oeuvre à ma selection
ed./45L’Australie est composée de deux peuples natifs : les aborigènes qui ont peuplé le continent australien, et les habitants du détroit de Torres. L’œuvre de Dennis Nona illustre parfaitement cette culture qui par certains côtés peut faire penser à l’art des Papous de la proche Nouvelle-Guinée. Dans cette linogravure, c’est la légende d’ Ubirikubiri le crocodile qui nous est racontée.Cette légende a pris naissance sur la rivière Mai Kusa, sur la côte ouest de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.A la suite de la mort de sa femme un homme décida de donner un animal de compagnie à sa fille afin de la consoler. Il lui amena un chiot qu’elle refusa. Il décida alors de lui apporter un porcelet qu’elle rejeta également. On voit d’ailleurs ces deux animaux au bas de la composition.Un jour qu’il pêchait il trouva un bébé crocodile qu’il rapporta à la maison pour le montrer à sa fille. L’animal plut beaucoup à celle-ci ; elle lui donna alors un nom : Ubirikubiri. Son père fabriqua un enclos pour le crocodile qu’il adapta à sa taille à mesure qu’il grandissait.Une fois que le crocodile atteignit sa taille adulte, le père partit rendre visite à des amis dans un autre village et oublia de nourrir le crocodile pendant son séjour. Ubirikubiri était affamé et très en colère d’avoir été laissé sans nourriture pendant si longtemps. Quand le père rentra et alla nourrir enfin le crocodile, celui-ci le tua, détruisit l’enclos et emporta le cadavre sur son dos pour rejoindre la rivière Mai Kusi en laissant des traces derrière lui (on voit ces traces au centre de la composition). Lorsqu’elle revint à la maison la fille vit l’enclos détruit ainsi que les traces d’un affrontement. Elle suivit les traces laissées par Ubirikubiri jusqu’à la rivière appelant le crocodile pour lui demander ce qui était arrivé à son père. Quand elle le trouva enfin elle pria le crocodile de lui rendre son père mais celui-ci refusa et s’enfonça dans la rivière.La morale de cette histoire représentée par l'artiste aborigène Dennis Nona est que lorsque l’on prend des animaux dans la nature il faut bien les traiter.
Obtenir Adobe Flash Player

Cette page requiert Flash Player version 8.0.24 ou ultérieure.

  Quelques références :
Musée du Quai Branly, Musée des Confluences à Lyon, Musée d'Art Contemporain les Abattoirs à Toulouse,
Musée de la Musique, Museum d'histoire naturelle de Lille, Musée d'Art et d'Histoire de Rochefort, Musée des Arts d’Afrique et d’Asie de Vichy, Fondation Burkhardt-Felder - Musée La Grange à Môtiers en Suisse, Fondation Electricité de France, Fondation Colas, Banque Dexia ...

Nous sommes membres de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d'Art et de Collection (C.N.E.S.)
Nous sommes membres du Comité Professionnel des Galeries d'Art

Comité des Galeries d'Art